Colloque international sur la Révolution haïtienne et l’universalité des droits de l’homme

Posted on

Haïti, première République de noir du monde, le second dans les Amériques, on a parlé à beaucoup de noms tels que, “La Perle des Antilles, Quisqueya, Bohio, etc. de l’Hispaniola. Il serait peu concluant pour parler d’Haïti sans mentionner la République française. Après avoir été une colonie espagnole, à partir de 1492 avec l’arrivée de Christopher Columbus et, à la suite de la guerre de la grande Alliance (1688-1698), la partie orientale d’Hispaniola fut transférée en France en vertu du traité de Ryswick en 1698 et rebaptisé Saint-Domingue.

Colloque international sur la Révolution haïtienne et l’universalité des droits de l’homme

Après l’anéantissement de l’indigène Indiens d’Ayiti par les Espagnols, il est devenu clair qu’une nouvelle classe de travailleurs être introduit dans l’île. Hispaniola étant dans un besoin désespéré d’autre moyen d’améliorer l’économie locale, l’évêque Bartolomé de las Casas, prêtre dominicain, qui plus tard est devenu un champion en défendant les droits des Indiens d’exister, a suggéré l’importation de travailleurs africains pour travailler sur la plantation et le mien champs.

Colloque international sur la Révolution haïtienne et l’universalité des droits de l’hommeIl est important de noter que Mgr Bartolome, au début de sa carrière, ont grandement bénéficié du système de l’encomienda (un royal octroi de terres et serfs, Indiens), surtout après la conquête de Cuba par les espagnols pour sa contribution à la guerre.

Cette suggestion d’importer des esclaves d’Afrique a été un point faible de sa carrière ; en fait, c’était très maladroit, car il était tellement centré sur trouver des moyens pour libérer les esclaves Indiens qu’il n’a pas remarqué que justes ne peut pas venir de deux torts.

Nicolás de Ovando, qui devint le premier gouverneur d’Haïti, a pris la suggestion et premiers commandés quatre mille esclaves africains, d’Europe, à être envoyées à un mille de l’île Hispaniola, Porto Rico, Cuba et la Jamaïque. En l’an 1518, la toute première cargaison d’esclaves africains directement à partir de l’Afrique sont arrivés dans les Antilles. Il faut noter qu’avant 1518, les esclaves africains étaient envoyés vers l’Europe.

Par la fin années 1690, les Français avaient le contrôle total de Saint-Domingue. Pour Saint-Domingue devenir la colonie la plus riche du monde, il était instrumental que le commerce des esclaves à son apogée. Glissement d’Afrique vers Saint-Domingue, les esclaves étaient entassés comme des sardines en conserve.

Ce comportement inhumain est devenu un commerce sans compromis et rentable, une façon de gagner un revenu en espèces ; C’était le pire métier de l’humanité ; C’était un commerce d’esclaves, la vente d’êtres humains. C’était le chemin horrible par lequel les Haïtiens, anciennement africains, est arrivé en Haïti et parol en archipel.

Les esclaves mâles étaient planteur

Les esclaves mâles étaient planteur, les ouvriers et les femelles ont été principalement utilisées comme des objets sexuels. N’était-il pas que cruels ? La plupart des esclaves ont été battue à mort, violée et obligée de travailler la terre de la poussière jusqu’à l’aube. Entre les sexes n’a pas vraiment fait une différence. Les esclaves révoltés ont souffert le plus ; ils ont été tués de diverses manières. L’un d’eux est ce que j’ai appelé le « sirop de tête chauve ». Cette pratique se faisait comme suit : le capitaine forcerait les esclaves révoltés de creuser un trou de sa taille afin que le corps peut s’adapter dedans.

  • Le capitaine aurait alors commander un autre esclave de se raser la tête de l’esclave révolté.
  • Les esclaves révoltés seraient alors contraints dans le trou ; avec une tête chauve, le maître déversera sirop bouilli chaud sur elle.
  • Le corps tout entier serait être immergé sous la terre, laissant le « sirop de tête chauve » pour les mouches, cafards et toutes sortes d’insectes pour en profiter.
  • Lorsque le décès est survenu, habituellement un ou deux jours plus tard, la tête serait alors couvert avec de la terre est parol en archipel.
  • Il s’agissait d’une manière atroce d’être tué.
  • A ce type de meurtres justifiée ? L’esclavage n’a jamais été justifiée ? Ce sont des questions difficiles et importantes que nous devons nous poser

Sous la direction de Toussaint L’ouverture, Dessalines a mené plusieurs batailles réussies, telles que la bataille de la Crête à Pierrot. Après la capture de Toussaint en 1802, Dessalines est devenu le leader de la révolution. La guerre d’indépendance de Saint-Domingue fut, peut-être, la plus sanglante de toutes les guerres. En fait, les gens étaient massacrés vers le bas, accrochés et empoisonnés. Après un certain nombre de guerres, de guérillas et de complots, Dessalines et ses troupes ont finalement détruit les troupes Français, envoyés par Napoléon sous la direction du général Rochambeau, à la bataille de Vertières en 1803.

Après la bataille de Vertières, Dessalines a déclaré l’indépendance d’Haïti le 1er janvier 1804. Après avoir remporté la guerre de l’indépendance, Dessalines a rencontré les dirigeants héroïques et appelés Boirond-Tonnerre d’écrire la déclaration d’indépendance de la nouvelle République, qui est ensuite passée sous Français Saint-Domingue à Haïti.

Suivent quelques lignes de la déclaration de l’indépendance d’Haïti par Boiron Tonnerre: “Afin d’écrire la déclaration de notre indépendance, nous devrions avoir la peau d’un homme blanc (français) pour parchemin, son crâne pour écritoire, son sang pour l’encre et une baïonnette pour stylo”. Dessalines est désigné par un Conseil des généraux (noirs et les mulâtres) d’assumer la fonction de gouverneur général. Neuf mois plus tard, il se proclama empereur Jacques 1er en septembre 1804 et régna Haïti jusqu’à son assassinat le 17 octobre 1806.

Même après être dévastée par les guerres, pourtant Haïti était la récolte plus grande et le plus riche pays dans le monde de plus en plus. Ce pays n’était pas toujours les plus pauvres et les plus ignorés de l’hémisphère occidental. Historien qui a étudié à Haïti diront fièrement que c’était l’économie plus rapide croissance des pays Caraïbes du XIXe siècle et une nation pleine de fierté. Aujourd’hui, Haïti est malheureusement la mendicité pour conserver sa souveraineté.

Share Button

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *